instagram

Stop Pub : J’ai mon autocollant et vous ?

J’ai trop longtemps hésité avant de me procurer un autocollant « Stop Pub», mais hier quand j’ai vu ma boite aux lettres vomir toute cette publicité et que j’ai dû passer 5 minutes à tout ramasser dans le couloir, je me suis dit qu’il fallait absolument que je me procure un bel autocollant… Surtout que ça finit à 99,99 % à la poubelle !

1 million de tonnes de courrier non adressé par an !

Comme ma boite [aux lettres], les votre se trouvent souvent remplies pas des réclames, des publicités et autres journaux gratuits. L’ensemble de ces courriers correspond en moyenne à 35 kg par foyer.

Les premiers des criminels [contre la nature :)] sont les enseignes de grandes surfaces, elles représentent 55 % des envois. Elles sont suivies de loin par les journaux gratuits avec 18 %, les imprimés publicitaires des autres réseaux (banques, franchises, immobilier, automobiles…) avec 13 %, les publications des collectivités locales avec 11 % et le reste correspond au commerce local et aux associations.

Comment se procurer un autocollant « Stop Pub » ?

Rien de plus simple, vous pouvez l’acheter comme moi sur www.energie-gagnante.fr, l’imprimer d’après le modèle du Ministère de l’Écologie, d’aller en chercher un auprès de votre mairie [Assurez-vous avant de la disponibilité] ou bien le créer vous-même !

Pour ceux qui souhaitent, j’ai quelques autocollants en trop. Laissez un commentaire et je me ferai un plaisir de vous en faire parvenir un.

Des gestes simples existent pour limiter encore plus nos déchets !

Chaque citoyen peut, par des actions concrètes et simples, œuvrer au quotidien pour limiter la croissance constante de la quantité de déchets que nous produisons. Dans le cadre du Plan National de prévention des déchets qui vise à réduire la production de déchets, la campagne de sensibilisation « Réduisons vite nos déchets, ça déborde » permet d’alerter les Français sur l’urgence de la situation et mettre chacun de nous en position d’agir. La réduction des imprimés publicitaires et des journaux gratuits non adressés qui ne sont pas souhaités est un exemple, parmi bien d’autres, de ce qui peut être fait dans ce sens.

Prenez soin de vous et de votre planète 🙂

3 Commentaires

Laisser votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

%d blogueurs aiment cette page :